Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Librairie Gwalarn Jeunesse

  • Dans la maison

    Comment huit adolescents ont-ils bien pu disparaître lors d’une même soirée dans une villa isolée ? C’est la question que se posent les gendarmes dans le prologue du nouveau roman de Philip Le Roy.

    Ils sont huit : quatre garçons, quatre filles, tous élèves d’une classe de première, section Arts Appliqués, les huit élèves les plus doués de leur classe, aux idées souvent avant-gardistes. Hautains, gosses de riches ou bien cool, selon qu’ils soient détestés ou enviés, ces huit-là sont inséparables et forment une sorte de club bien fermé que d’autres aimeraient intégrer. Ils ont pour habitude d’organiser des soirées à thème. Cette soirée de samedi où ils disparaissent, devait être spéciale. C’est en effet la première qu’ils passaient dans la nouvelle maison de Quentin, une ancienne bergerie isolée au col de Vence, que ses parents ont transformé en maison d’architecte.  Le thème de la soirée : une nuit de l’horreur, le concept : si tu as peur, tu bois.  Chacun s’est préparé dans le plus grand secret pour trouver le truc qui allait effrayer ses camarades. Le samedi soir les parents déposent leurs ados, pensant les récupérer le lendemain matin. Mais rien ne va se passer comme prévu. La soirée échappe à ces jeunes gens hyper créatifs et tourne au cauchemar. Un déluge s’abat sur la maison, un neuvième adolescent exceptionnellement convié à la soirée n’arrivera jamais, des ombres apparaissent à l’extérieur de la maison, le courant se coupe, des bruits inquiétants qui ne sont pas le fait des protagonistes se sont entendre aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur de la maison, des phénomènes étranges se produisent.  Et puis, un à un les huit adolescents vont disparaître, comme avalés par la nuit.  Philip Le Roy a mis en place tous les ingrédients de l’horreur et le moins que l’on puisse dire est que cela fonctionne à merveille ! La tension monte crescendo et on a juste le temps de respirer (un peu) entre deux disparitions. Ce livre est aussi addictif que flippant et sa fin brillante.

    Publié par Isabelle © Page des Libraires n°195 Printemps 2019

    Philip Le Roy, Dans la maison, Rageot

    352 pages

    15.90€

    Pour commander ce livre

  • DIX

    Dix.jpgDix personnages conviés par une chaîne de télévision à participer à un jeu de téléréalité sous forme d'escape game.

    Sept adolescents et trois adultes qui n'ont pas été choisis au hasard.

    Le décor : un manoir planté sur une île bretonne inhabitée.

    Tous coupables, les personnages doivent payer pour un crime qu'ils ont commis et pour lequel ils n'ont pas été punis par la justice.

    Les dés sont pipés, il n'y aura pas de gagnants...un à un les protagonistes sont sauvagement éliminés.

    Cette histoire vous rappelle quelque chose ? Normal, Marine Carteron revisite  le classique d'Agatha Christie, Dix petits nègres et signe un roman noir totalement addictif et brillant.

    Publié par Isabelle

    Marine Carteron, Dix, Le Rouergue (collection Doado noir)

    À partir de 13 ans

    14.80€

    Pour commander ce livre

     

  • Diabolo Fraise

    Diabolo fraise.jpg

    Dans la famille Martin, elles sont quatre. Quatre sœurs âgées de onze à dix-huit ans. L’aînée, Antonia découvre qu’elle est enceinte. Marieke attend sa « première fois » et trouve l’amour dans les bras du beau Basile. Tous les mois, Jolène espère voir débarquer des règles qui la feront devenir femme. Quant à Judy, elle attend avec impatience une entrée en sixième, qui ne se passera pas comme elle l’imaginait. À elles quatre, les sœurs Martin concentrent un joli lot de vrais problèmes de filles, que l’autrice aborde avec délicatesse. Les dialogues sont absolument savoureux, on ne s’ennuie pas une seconde en compagnie de ces jeunes filles un brin déjantées (juste ce qu’il faut !) qui tout en étant solidaires les unes des autres, ne sont pas toujours tendres entre elles. On rit (beaucoup), on s’inquiète pour elles et on aurait bien envie d’être au sein même de cette famille, sous le regard de parents bienveillants qui gardent à l’œil leur tribu !

    Publié par Isabelle © Page des Libraires n° 195 Printemps 2019

    Sabrina Bensalah, Diabolo fraise,  Sarbacane (collection Exprim')

    À partir de 13 ans

    16€

    Pour commander ce livre

     

     

     

  • Un si petit oiseau

    Après le touchant Je suis ton soleil (Flammarion jeunesse) Marie Pavlenko revient en librairie, en cette rentrée d'hiver, pour offrir aux adolescents, un joli et délicat roman sur le handicap, qui vous fera passer sans pathos du rire aux larmes et des larmes au rire, sans transition, mais avec beaucoup de subtilité.

    Lire la suite

  • Nos vies en l'air

    Vies en l'air.jpgMina et Océan se rencontrent un soir sur un toit de Paris. Le hasard a voulu que tous les deux choisissent le même endroit et le même moment pour mettre fin à leurs jours. Mina et Océan, que tout oppose, ont chacun leurs raisons de ne plus vouloir vivre une vie devenue insupportable. Leur rencontre bouleverse leurs projets et ils se mettent d'accord pour passer cette dernière nuit ensemble dans Paris, de se dire la vérité, rien que la vérité, sur tous les sujets. Au matin, ils décideront de ce qu'ils feront ou pas...Commence alors une incroyable nuit de déambulations dans la capitale, de défis, tous aussi fous ou dangereux les uns que les autres. Durant cette virée nocturne, le lecteur apprendra pourquoi ces deux adolescents ont décidé de mourir. Ce texte est comme une main tendue et Manon Fargetton nous touche une fois de plus, en abordant le sujet ô combien délicat du suicide des jeunes.

    Publié par Isabelle©Page des Libraires n°194 Hiver 2019

    Manon Fargetton, Nos vies en l'air, Rageot Éditeur

    À partir de 14 ans

    192 pages, 15.90€

    Pour commander ce livre